encore ?

29 01 2007 22:43


il m'a touché. Touché en plein cœur. Sournoisement.
Comment a-t il fait ? Comment ne l'ai je pas vu arriver ?
Moi qui suis très alerte. Moi qui dirige. Moi qui choisis. Moi qui ne laisse rien transparaitre.
Comment ?
Étais-je encore une fois dans une atmosphère trop haute ou cela provient-il d'un état d'alerte de mon subconscient ?

Quelques mots ont suffit pour nous trouver. Quelques situations ont suffit pour nous (re)trouver

J'essai de trouver un fautif. Une raison. Une explication. Pas moyen.
Un caprice de la vie ? Foutu vie.


D'habitude, je ne m'arrête pas en route. Je passe, je cours, je file tel un météorite. Je ne prends pas la peine de m'embarquer dans une seconde voix.

Trop de problème. Trop de soucis. Trop de mensonge. Trop de souffrance.
Inutile !

Je me protège moi. En premier. Égoïstement. Puis à l'autre. Aux autres. La prévention est une manière d'éviter les problèmes. La prévention est une autre manière de souffrir.


Je sens la vitesse de ma course se ralentir. Comme une envie de se poser. De prêter attention. De partager quelque chose. D’être à nouveau attentif.
Ne serai-ce qu'un moment supplémentaire. Des moments supplémentaires. Une complicité mutuelle. Faire parti de quelque chose.

L’imprévisible est mon ami. L'inconnue, face à moi. La raison, derrière.




J’avance.

bonne nouvelle...

25 01 2007 22:25
que je viens d'apprendre. Et donc que je vous en fais aussi partager :
(si l'animation fonctionne quand on clic sur la pics !)




>> oui, il y a une justice quelque part !

note pour moi-même

23 01 2007 20:09

éviter de fréquenter une personne travaillant dans le milieu nocturne gay :

  • ils ont tjs une tonne de connaissance à voir
  • ils sont jamais complètement disponible
  • ils passent tous leur temps libre sur leur lieu de travail



>> puis ca évitera certaines bêtises...

quel monde cruel

19 01 2007 00:59
parfois, il faut savoir faire les bons choix, aux bons moments, dans la vie afin d'avancer...




>> je pense que je vais prendre le temps de la réflexion...

vos achats sont nos emplois

17 01 2007 10:48

c'est par cette remarque dit par Creamy, samedi soir, que je pousserai mon coup de gueule.
Etant depuis quelques mois sans emploi (ca, c'est pour les personnes qui ne seraient pas encore au courant) et que malheureusement n'étant pas n'ont plus rentier, il me fallait bien une source de revenu.
Après avoir regardé une série US, je me suis dit que moi aussi, je pouvais devenir "maitre-pâtissier". Moi qui suis à la base, quelqu'un de très exigeant et gros consommateur gourmand, je me suis dit que l'on était jamais mieux servie que par soi-même !
Du coup, j'ai commencé ma prospection du marché, des demandes, des besoins, des envies et bien sur des tarifs... (ouai, parce qu'on bosse pas pour la gloire !)
Pour l'instant, je dirai que je ne me débrouille pas (trop) mal, grâce à un cercle d'amis fidèles. Depuis peu, mon cercle s'est plus ou moins élargie (aucune connotation sexuelle dans ces mots). J'ai commencé à côtoyer d'autres personnes. Professionnel jusqu'au bout, mon ex J. est venu vers moi et j'ai mis mes nos rancœurs de coté : un client est un client !

Qui dit évolution du marché, dit forcement plus de contacts, donc plus de "connaissances", plus de discussions, plus de ragots mais surtout plus d'inepties !
D'ou mon coup de gueule. Voilà plusieurs week-end, au détour d'échanges plus ou moins fructueux que j'entends : "ohlala, j'ai pris un truc coupé à ca; j'ai gerber dans les 5 mn" "c'est vrai qu'il y a ca dans tes produits ?" "ce produit là, pris là bas, n'avait aucun intérêt; j'suis déçu !"....

Ben voyons, bien sur !!! Non mais oh ! Faut arrêter de croire tout ce qui se dit et puis pas être gourmand à ce point ! On vérifie, on se renseigne.

Dans tous les boulots que j'ai fait jusqu'à maintenant, je me suis investi à fond. J'estime faire un travail sérieusement vu que j'ai une vraie conscience professionnelle. Donc, les prestations ou les produits sont pareil : irréprochable. N'étant pas infaillible, je suis ouvert à toutes critiques afin de m'améliorer !
Pour moi, il est important de fournir un travail de qualité. Je me débrouille comme je peux pour avoir ce que l'on me demande.

Mais la réflexion de Creamy résume exactement la situation. Sur un marché qui a été à l'abandon (forcé) y a plusieurs mois, tout et n'importe quoi s'est présenté .

Je comprends pas comment certains peuvent se prétendre "commerçants" et vendre de la merde mauvaise qualité. Forcement, avec un comportement pareil, toute la "profession" en prend un coup; les gens sont plus méfiants, et donc le prix du marché baisse.

Désolé, je fais pas la charité et Madame A., ma banquière, encore moins.

Etant facilement "reconnaissable" (ceux qui me côtoie savent pk), finalement, c'est sur moi que ca retombe souvent. ET là ou je m'enerve encore plus, c'est quand on vient de plaindre auprès de moi, du travail d'autres (désolé, on se connait que de vue dans ce milieu; on est absolument pas pote). D'une part, c'est du chiffre en moins pour moi (oui, ca fait très "commerçant avant tout", désolé) et d'une autre c'est moi qui rame après pour essayer de me (re)placer.


Je me doute bien que les mentalités ne vont pas changer mais j'avais vraiment envie de vous en faire part (même si vous vous en moquer, l'essentiel est d'avoir lu le billet jusqu'au bout)



>> et puis, oui, quelque part, je me fais de l'auto-promo !

franchissons un cap important...

11 01 2007 23:45


oizo, vous faites partie des 2000 plus gros utilisateurs du rezo !


Et vous n'êtes toujours pas premium !


Franchissez le pas avec notre offre exceptionnelle


>> ouai, en même temps, c'est facile, on est 1550 personnes en moyenne...

En malas compañías

07 01 2007 19:59
comprendre : Les mauvaises fréquentations. On dit "plus c'est long, mieux c'est !". Ici en l'occurrence, meilleur c'est, quand c'est (un) court. Je ne connaissais pas. L'erreur a été corrigé.



>> c'est quoi vos fréquentations ? ;)

ce rêve bleu

06 01 2007 00:42


beaucoup de personne, ici, pour qui l'expérience de "vivre ensemble" avec sa douce moitié est synonyme de rêve.
J'me pose quand même la question, suite à de nombreuses remarques que je me suis déjà pris de la part d'amis, de potes ou de connaissances...

Quand je décris un jour quelconque, classique en soit, j'ai souvent l'impression d'être dans la 4e dimension.
Pour ceux qui ne connaissent pas cette joie de "profiter" au quotidien de son autre, la vision du couple est complètement idéalisé :

  • on est super tolérant avec l'autre
  • on s'engueule jamais
  • on passe sa journée ensemble
  • on fait des bons p'tits plats pour son mari
  • on fait l'amour tous les soirs et tous les matins
  • on regarde jamais un autre mec
  • on se fait des calins tout le temps
  • les calins dérapent tjs en longs moments torrides

...

Désolé, mais non, la vie, c'est autre chose !

  • on peut se prendre la tête pour un rien
  • on a pas tjs envie de bz faire l'amour (!)
  • quand je m'ennuie, j'ai pas forcement envie de sauter sur mon copain
  • c'est pas parce que je suis au régime que je lis pas la carte
  • on commande parfois une pizza
  • j'aime aussi être seul de temps en temps...



Merde, mais la vie en couple, c'est une éternelle concession ! Faut arrêter de faire chier son monde avec vouloir donner des conseils à 2 balles de ceux qui n'ont jamais connu ca !
C'est pas le bagne, mais faut relativiser aussi !

Suis quasi installé depuis 1 an avec S., suis très bien avec et j'estime avoir une vie normal.


>> Tout ce à quoi, j'aspire finalement !

on a échappé à ca...

03 01 2007 16:11
malheureusement, Noël n'est qu'une seule fois par an, et on le regrette pas du tout bien :



>> je laisse à votre libre appréciation le gout de cette vidéo...

en réponse au truc du 1er

02 01 2007 15:59


je remercie tout le monde pour vos voeux de nouvelle année...


Tout plein de chose pour chacun.



le truc du 1er...

01 01 2007 00:00
voilà, juste pour dire ca :



>> très bonne année à tous...