c'est par cette remarque dit par Creamy, samedi soir, que je pousserai mon coup de gueule.
Etant depuis quelques mois sans emploi (ca, c'est pour les personnes qui ne seraient pas encore au courant) et que malheureusement n'étant pas n'ont plus rentier, il me fallait bien une source de revenu.
Après avoir regardé une série US, je me suis dit que moi aussi, je pouvais devenir "maitre-pâtissier". Moi qui suis à la base, quelqu'un de très exigeant et gros consommateur gourmand, je me suis dit que l'on était jamais mieux servie que par soi-même !
Du coup, j'ai commencé ma prospection du marché, des demandes, des besoins, des envies et bien sur des tarifs... (ouai, parce qu'on bosse pas pour la gloire !)
Pour l'instant, je dirai que je ne me débrouille pas (trop) mal, grâce à un cercle d'amis fidèles. Depuis peu, mon cercle s'est plus ou moins élargie (aucune connotation sexuelle dans ces mots). J'ai commencé à côtoyer d'autres personnes. Professionnel jusqu'au bout, mon ex J. est venu vers moi et j'ai mis mes nos rancœurs de coté : un client est un client !

Qui dit évolution du marché, dit forcement plus de contacts, donc plus de "connaissances", plus de discussions, plus de ragots mais surtout plus d'inepties !
D'ou mon coup de gueule. Voilà plusieurs week-end, au détour d'échanges plus ou moins fructueux que j'entends : "ohlala, j'ai pris un truc coupé à ca; j'ai gerber dans les 5 mn" "c'est vrai qu'il y a ca dans tes produits ?" "ce produit là, pris là bas, n'avait aucun intérêt; j'suis déçu !"....

Ben voyons, bien sur !!! Non mais oh ! Faut arrêter de croire tout ce qui se dit et puis pas être gourmand à ce point ! On vérifie, on se renseigne.

Dans tous les boulots que j'ai fait jusqu'à maintenant, je me suis investi à fond. J'estime faire un travail sérieusement vu que j'ai une vraie conscience professionnelle. Donc, les prestations ou les produits sont pareil : irréprochable. N'étant pas infaillible, je suis ouvert à toutes critiques afin de m'améliorer !
Pour moi, il est important de fournir un travail de qualité. Je me débrouille comme je peux pour avoir ce que l'on me demande.

Mais la réflexion de Creamy résume exactement la situation. Sur un marché qui a été à l'abandon (forcé) y a plusieurs mois, tout et n'importe quoi s'est présenté .

Je comprends pas comment certains peuvent se prétendre "commerçants" et vendre de la merde mauvaise qualité. Forcement, avec un comportement pareil, toute la "profession" en prend un coup; les gens sont plus méfiants, et donc le prix du marché baisse.

Désolé, je fais pas la charité et Madame A., ma banquière, encore moins.

Etant facilement "reconnaissable" (ceux qui me côtoie savent pk), finalement, c'est sur moi que ca retombe souvent. ET là ou je m'enerve encore plus, c'est quand on vient de plaindre auprès de moi, du travail d'autres (désolé, on se connait que de vue dans ce milieu; on est absolument pas pote). D'une part, c'est du chiffre en moins pour moi (oui, ca fait très "commerçant avant tout", désolé) et d'une autre c'est moi qui rame après pour essayer de me (re)placer.


Je me doute bien que les mentalités ne vont pas changer mais j'avais vraiment envie de vous en faire part (même si vous vous en moquer, l'essentiel est d'avoir lu le billet jusqu'au bout)



>> et puis, oui, quelque part, je me fais de l'auto-promo !