- oui, allô ?
- bjr Oizo, c'est P., tu m'avais demandé de t'appeler ce soir...
- ah oui, bsr P. ! Comment vas tu ?
- bien et toi ?
- ca va, merci. Ecoute es ce que ca te dit de ce voir ?
- oui, pk pas. Moi je suis à E., et je sais que tu habites K., donc juste à coté de chez moi, et là, je fais rien...
- ah trop fort ca ! Ben écoute, si tu veux passer maintenant... J'habite au 51, rue de *****
- ok, j'arrive d'ici 20 mn. A tout de suite.
- ....


>> à suivre...



- bon, comment vas tu Oizo ? pas trop crevé après ton après midi de boulot ?
- bof, m'enfout, je commence un nouveau job demain.
- écoute, voilà, j'espère que tu ne l'as pas mal pris ce que je t'ai dis ce midi chez T. Mais j'avais juste envie que tu saches à quoi t'attendre. Même si c'est un très bon copain, je te trouve tout mimi et j'ai pas envie que tu souffres.
- j'vais être franc avec toi. J'suis pt'être tout jeune mais je suis loin d'être complètement idiot.
- ...
- je connais très bien le mec avec qui je sors : c'est celui qui reste dans un sauna tant qu'il n'a pas rentabilisé son entrée à moins de 1€50 par mec !
Donc oui, je connais sa réputation et à quoi m'attendre. Surtout niveau fidélité et hypocrisie ! S'il reste avec moi actuellement, c'est juste parce que, comme môssieur est monté comme un âne, il enrage car il n'ai pas encore arrivé à me sauter en 2 semaines. Et je lui ferai pas ce plaisir...
- ... (sans voix)
- bref, et toi, comment vas tu ? Content d'être de retour sur Strasbourg ?
- euhh oui oui, ca va. Ca me fait bizzare de revenir, mais j'avais trop de mal sur la capitale.
- je connais pas bien cette ville. J'aimerai y vivre un jour. On verra avec le temps. Tu fais quoi ce soir ?
- j'ai rien de prévu.
...


>> à suivre...