déjà lundi. Un week-end de plus qui se fini.
Vendredi, gros ras le bol de S. après avoir repris une semaine de cours. Besoin de se changer les idées. Comme d'hab., direction rue Simon Lefranc. Du monde, et même un ancien camarade de classe. Moment de solitude... Ma bouteille d'eau et le Whisky Coca fini, nous prenons la direction rue des blancs manteaux. Moins de monde. Moins de choix. Croisé S. & R. fraichement revenu de vacance. Nous restons ébahi devant la tivi où est diffusé "le reportage" de mecs qui utilisent habilement des gants... Nous prenons congés. S. insite pour finir quai de l'hôtel de ville. Comme d'habitude, le lieu reste au top du glauquissime. Croisé B. dont S. me soulignera que l'on ne pas sortir qq part sans que j'y croise qqn ! 2 actes de charité plus tard, je pousse pour rentrer. 4:30, besoin de dormir.


Samedi plus gris, voir pluvieux par moment. Courses, courses et sieste. Soirée BTP en prévision. Je découvre le clip de Farmer sur le net (dont Lorrach fera même une note dessus et moi un commentaire).



Démonz me propose de passer avant, histoire de "passer le temps". 2 vodka-red bull et 2 repoudrage de nez plus tard, nous mettons les voiles direction rue Braque. Du monde, de la chaleur, et un hote fort charmant, dfp. Présentation (dans l'ordre d'apparition) de la Perla, Ex11a, Fodsy et de Melle E. . La fée sera excusé par un mal de dent. S. ne restera qu'un quart d'heure. Trop de monde, trop de stress, trop de taff encore qui l'attend. Dommage. 4:00, avec les effets de l'alcool encore présent, direction les bains. Soirée White. Dommage, nous sommes tous en noir, hormis Fodsy qui se vante d'avoir une chemise blanche (et alors, moi j'avais un boxer blanc !). Du monde, mais pas trop. La chasse aux confiseries est ouverte. Revu plusieurs connaissances et croisé tipedro. L'after commencé depuis un moment, Démonz et dfp emportent la troupe à la loco. Je reste seul pour écouter David aux platines. Le "bien être intérieur" monte de plusieurs tons. Comme d'hab, faut que je parle à tous le monde. 10:00 direction le lit.


Dimanche. Nuit de 4 heures. Besoin de sortir. Croisé mon voisin N. Très content de l'avoir revu. Passage bref à l'appart. Visite chez l'autre Oizo qui manquait de boisson "adoucissante". On "discute" et me propose une soirée.



Je décline l'envie d'y faire un tour (les echos d'aujourd'hui me diront que la personne s'est fait huer). Une soirée avec mon mari est plus intéressante. Même Progress me dit pas trop.
Les reflux des confiseries, m'empêcheront d'avoir une nuit correcte. Pas grave, je peux faire la grasse mat'.