les bo jours reviennent et là, tu te dis : enfin ! Enfin, le soleil. Enfin, les jours rallongent. Enfin, la chaleur. Enfin les bo mecs ressortent. Enfin tu revis. Enfin tu arretes la déprime. Enfin l'hiver est passé. Bref tout est derriere toi, comme une histoire passée et plein de chose sont devant. Eh ben non ! Fo forcement, qu'il y a qqn pour te faire chier t'embeter. Qui ?
Les EX !
Les ex, c'est le passé. L'hiver glacial, c'est le passé. La jeunesse, c'est le passé. La virginité, c'est le passé. Ton dernier plan loose, c'est le passé. Bref, t'as pas forcement envie d'en entendre à nouveau parlé ! Ben moi, j'ai pas cette chance là. Pourtant, promis, je fais tout ce qu'il faut. Je me fait discret, n'entre plus en contact, évite les connaissances en commun, disparait presque de la surface de sa terre... Ben non. Tôt ou tard, ils me retrouvent.
En même pas 2 semaines, j'ai quand même eu des news de mes 3 derniers ex (+ un dont j'avais presque oublié l'existence : forcement, ce fut dans mon "autre vie").
Alors y'a H (enfin plutôt M. mais comme on a le même prénom mais que lui l'écrit avec un H et moi un K, je l'avais surnom H ; vous suivez ?). Lui m'a largué après 3 mois d'indécision sur notre relation car je lui ai dit au bout d'une semaine mon coté positif... "Je sais pas" "Je tiens à toi" "Si j'avais pas de sentiments pour toi, tu crois que je serai encore là ?" (enfin, les trucs habituels, quoi) Puis après la rupture "J'ai vraiment envie qu'on garde contact" "T'es qqn de bien"... ben oui, du coup plus rien pendant un an. Et là, mossieur m'envoi un message via un site : "Bjr, H. vous demande si vous vous voulez faire partie de sa communauté d'amis". J'ai été très cordiale dans le mail que je lui ai envoyé pour lui dire d'aller se faire foutre de m'effacer de ces contacts. Si Si. J'ai pesé chaque mots utilisés.
Y'a F. avec qui j'ai passé 3 ans. Y a eu beaucoup de haut mais trop de bas. Il est en couple et semble heureux. Tout serai bien dans le meilleur des mondes s'il n'arretait pas de me relancer pour des plans c... (oui, c'est vrai que c'est un super coup) via un rezo alors que môssieur est en menage avec le mec qui a tout fait pour que ca casse. Merde, après c'est lui qui crie partout que c'est moi qui l'agiche !
Puis y'a Ph. qui lui en plus d'avoir plein de fric, se l'a joue mytho. Oui, à ce qu'il parait, il est l'un des gagnant d'euromillions (celui de la gare du Nord qui a gagné 60 millions d'€uros). Donc non content que je ne reste pas avec lui pour son fric (c'etait pas non plus pour son physique), il se gene pas pour m'appeler quand il est "de passage sur Paris" après des vacances à l'autre bout du monde. Ben moi, je m'en fous de son blé. Moi, j'suis pt'etre une povress, mais au moins j'ai des amis et qqn qui m'aime !
Et pour finir, y'a P. ! Il débarque comme ça. Comme une fleure (bon d'accord, j'avais promis de plus la faire...). Il est tjs dans ma ville natale. Il me contact via le truc mauve. Le truc improbable, quoi ! Texto : "Slt, c'est P. Tu te souviens de moa ? Suis sur que oui" (nan nan pas du tout vantard) "hier encore je pensais à toi" (pfff) "Je me demandais ce que tu devenais" (idiote appel, j'ai jamais changé de numéro de portable depuis que j'en ai un) "J'ai en partie ma réponse et suis un peu triste" (oui, et alors ? Je sais que je vais mourire un jour. Tiens pt'être demain sur ma bicyclette violette. En tout cas t'as pas été triste quand tu m'as quitté et baver sur mon dos après) "mais bon, c'est la vie" (oui, c'est le mot surtout quand je vois ton cv sur ce site : a coté suis un ange) "je vois que t'es tjs aussi mignon" (ben t'avais qu'à pas me larguer) "Contact moi sur ****@yahoo.fr" (nan, mais t'es pas un peu frappé là ?).

>>nan, mais dites moi ; qu'es ce que je leurs ai fait ? Je leur demande rien à ces cons ex. Ils se font chier à ce point là ? J'vous jure. Ils peuvent faire comme moi et m'oublier ?